Reportages

Uby construit sa nouvelle gamme

François Morel persiste et signe. Le propriétaire du domaine Uby, à Cazaubon, poursuit la déclinaison de sa gamme d’armagnacs née voilà deux ans avec OAK

En présentant au salon international de Düsseldorf, il y a deux ans, son modèle « Osaka » drapé d’un film d’un jaune « soleil du Sud », François Morel cassait les codes et s’offrait une sortie remarquée avec son armagnac de trois ans baptisé OAK, pour le chêne (dans la langue de Shakespeare), et une signification mise en lumière : la nature, la tradition, les racines. Mais aussi un « ORGANIC, » ajouté à la bouteille « parce que cette eau-de-vie est bio ».
Avec le recul, le propriétaire d’Uby analyse sans fard la place prise par son OAK de trois ans : « nous avons réussi une belle mise en marché, les cavistes et les consommateurs apprécient le produit mais ce genre de positionnement demande un accompagnement et une animation importants. »

Le produit doit s’intégrer dans les caves. Pour y parvenir la solution passe par une véritable gamme. Elle sera composée de quatre armagnacs, annonce François Morel. Le deuxième est sorti il y a quelques mois. Même bouteille mais couleur différente. Un noir qui attire le regard aux côtés de sa sœur devancière jaune soleil. A l’intérieur, un armagnac de douze ans qui s’affiche en grand sur l’Osaka. « Il s’agit d’un bel armagnac sélectionné par Fabrice Vaghi , chargé de la production et des assemblages dans la Maison. Avec ce 12 ans nous sommes dans la continuité du premier, avec la volonté d’une signature identique. On retrouve l’ADN de nos armagnacs », glisse François Morel.
Avec le premier OAK, Uby affichait clairement son ambition de monter dans le train des spiritueux engagés sur les rails de la mixologie. Là, avec ce 12 ans, la Maison d’armagnac de Cazaubon enrichit et construit sa gamme. Qui sera décalée, différente, résolument en quête d’un nouveau consommateur. « Le consommateur entrera sans doute par le 3 ans lors d’une rencontre festive, jeune, et poursuivra avec nos autres armagnacs. » Le 12 ans, donc, et bientôt un huit ans, et, dans la foulée, un plus vieux. A l’été 2022, quatre flacons Osaka prendront place chez les cavistes.
« Nous avons effectué de très longs mois de recherche, précise François Morel. Car nous voulions trouver la voie, celle qui correspond le mieux à Uby. Des eaux-de-vie pour tout le monde qui respectent l’armagnac, ce produit noble dont nous sommes de fiers héritiers. Mais aussi un chemin différent qui ne concurrence pas les armagnacs traditionnels et les millésimes. »
Quelques mois encore et la gamme OAK se déclinera en quatre. Elle sera la seule gamme d’armagnacs Uby. Petit à petit les carafes précédentes disparaîtront au profit de cette gamme colorée : au jaune et noir s’ajouteront deux autres codes couleurs pour le 8 ans et le « plus vieux ».
Si Uby fait partie des leader des Côtes de Gascogne en France et à l’export, avec une progression de 25 % l’armagnac conserve une place importante dans la démarche de l’entreprise familiale. « L’armagnac fait partie de notre Maison, nous possédons notre propre distillerie et sommes très attachés à cette formidable eau-de-vie connue dans le monde entier », pointe le propriétaire d’Uby.

François Morel et Fabrice Vaghi, responsable de la production et des assemblages (photo Ph.C.)

Share Button