PIerre de Saint-Pastou
Reportages

« Les Toulousains aiment l’armagnac »

Pour la quinzième année consécutive, Pierre de Saint-Pastou participera au Marché de Noël de Toulouse, sur la place du Capitole. Un rendez-vous qu’il juge « incontournable. » « Lors de l’été 2002, se souvient l’Armagnacais, j’ai sympathisé à Marciac avec un des organisateurs du Marché de Noël de Toulouse. J’étais présent au festival de Jazz sur le stand du BNIA (bureau national interprofessionnel de l’armagnac) et participait à des animations dans les bars et restaurants du village. J’ai été convaincu par cette proposition d’un organisateur qui regrettait visiblement de ne pas avoir de producteur d’armagnac sur ce rendez-vous de Noël. »

Première participation quatre mois plus tard et premier succès. « Dès la première année, raconte Pierre de Saint-Pastou, nous avons réalisé un très beau marché. Avec plus de 600 bouteilles vendues. » Depuis, le Gersois est fidèle à la place du Capitole et à son marché «que j’ai vu évoluer, commente-t-il. Il devenu très populaire et très fréquenté. La manifestation toulousaine est devenue régionale. On vient en famille, le week-end, de l’Ariège, de l’Aude. »

« La chance que j’ai, précise le producteur, c’est d’avoir été dans l’aventure quasiment depuis le début. Nous avons grandi avec le marché. Aujourd’hui, des clients viennent nous voir spécialement à Toulouse puis reviennent sur la propriété. Avec une constante, se réjouit Pierre, les Toulousains aiment l’armagnac. Il suffit d’aller dans les restaurants de la Ville Rose pour s’en convaincre. »

Dès le 24 novembre et jusqu’au 26 décembre, Pierre de Saint-Pastou et son épouse seront présents dans leur chalet toulousain. « Ce marché est intéressant mais très exigeant, analyse Pierre. Il faut tenir un mois entier à un rythme très élevé. » L’année dernière les Saint-Pastou ont écoulé un millier de bouteilles d’armagnac (de 35 ou 70 cl) mais aussi du Floc de Gascogne et des liqueurs. Le Marché de Noël, belle vitrine de tous les produits régionaux, est économiquement important. Les Saint-Pastou y représentent l’armagnac (le liquoriste Condomois Philippe Aurian participe aussi à ce marché), et ne sont pas prêts à la moindre infidélité.

 

Share Button