Marc Darroze
Reportages

Le luxe de la rareté, signé Darroze

 

Des pépites élaborées au cœur du XXe siècle, vieillies et parfois oubliées, des eaux-de-vie rares dénichées par Marc Darroze. Qui lance une gamme d’exception.

Depuis plus de vingt ans, et avant lui son père, Marc Darroze s’attache à cultiver une certaine notion de ce qu’il nomme joliment « le luxe en Armagnac ». « Pour moi, dessine le négociant landais, le luxe en Gascogne et en Armagnac est alimenté par des valeurs encrées autour du partage, de la transmission, du respect du produit artisanal mais aussi de l’exigence et de l’excellence. » La signature Darroze en quelque sorte.

« C’est dans cet esprit que notre Maison sublime ses armagnacs issus des plus beaux terroirs, » ajoute-t-il. Sans oublier une constante : mettre en lumière les hommes et les femmes qui ont élevé la vigne, réalisé leurs vins, distillé et accompagné le vieillissement de leurs armagnacs.

A travers sa nouvelle gamme baptisée « Luxe gascon », Marc Darroze propose « de vieux armagnacs gardés précieusement depuis des générations dans des chais, conditionnés en Dame-Jeanne. Des armagnacs merveilleux, aussi rares que chargés d’histoire. »

Marc Darroze a décidé de sublimer quelques-unes de ses plus belles trouvailles et de proposer des trésors en séries limitées. Pour ces eaux-de-vie d’armagnac caractérisées « par la finesse, l’authenticité, la rareté et l’élégance », le négociant de Roquefort a choisi de les présenter en carafe de cristal spécialement produite pour ces produits d’exception et signée par le designer Florence Henri.

Chaque lot est unique (seulement quelques flacons), pour les premiers millésimes 1924, 1925, 1928, 1929, 1930, 1937, 1941 et 1946. Chaque carafe est numérotée et accompagnée d’un certificat authentifiant l’origine « et le respect de toutes les étapes permettant de témoigner de ce luxe si particulier. »

Avec cette gamme « Luxe gascon », Marc Darroze dit vouloir « aller dans la cour des grands (Ndlr : en particulier celle dans laquelle évolue certaines Maisons de Cognac) tout en conservant les codes gascons », à l’instar du bouchon de la carafe réalisée en bois. « Il faut voir dans notre démarche la volonté de poursuivre une ambition bâtie sur ce que nous sommes. Depuis 50 ans notre signature a une signification, une réputation et un certain respect dans le monde des spiritueux. »

Forte de cette reconnaissance mais aussi d’une certaine philosophie d’indépendance, du respect du millésime et du producteur, d’un attachement à tous ses collaborateurs, la Maison Darroze ouvre la porte du luxe, celui de la rareté, de la qualité.

Présentée ce début de semaine à Düsseldorf à l’occasion du ProWein, la gamme « Luxe gascon » devrait très vite trouver sa place dans quelques palaces parisiens mais aussi londoniens. Plusieurs opérations et dîners, notamment sous la baguette d’Hélène Darroze, sont d’ores et déjà programmés pour dévoiler ces pépites signées Darroze.

 

Marc Darroze
Marc Darroze et le millésime 1924 de la gamme « Luxe gascon »

 

 

Share Button