Jacques Henri de Saint Pastou
Portraits

L’Armagnac pleure Jacques-Henri de Saint Pastou

Jacques-Henri de Saint Pastou s’est éteint à l’âge de 80 ans, à Rébert, sur sa propriété de Monguilhem. C’est au château de Castex d’Armagnac que les Saint Pastou produisent depuis le XVIe siècle mais c’est Marc, qui le premier se convertit à l’armagnac en 1914. Très vite leur eau-de-vie est remarquée pour sa finesse et sa subtilité dans ce Bas-Armagnac « noir ».

En 1972, le baron Jacques-Henri reprend le flambeau familial avec une grande maîtrise de la distillation. Maître de chai averti, il donnera les lettres de noblesse à son armagnac qu’il baptisera, en hommage à son épouse Béatrice, Baronne Jacques de Saint Pastou. Si ses fils Hugues et Pierre ont à leur tour poursuivi l’histoire armagnacaise de la famille Saint Pastou, Jacques-Henri était toujours présent, jamais avare d’un conseil avisé dès lors qu’il s’agissait de transformer la Blanche en nectar ambré.

Tous ceux qui ont eu la chance de croiser Jacques-Henri de Saint Pastou gardent le souvenir d’un homme érudit, toujours heureux de partager le verbe et d’échanger sur l’art de la distillation dont il parlait avec délectation.

ArmagnacNews s’associe à la peine de son épouse et de ses enfants.

Jacques Henri de Saint Pastou
Jacques Henri de Saint Pastou
Share Button