Reportages

La filière armagnac à Vinexpo Paris

Du 10 au 12 février, le Bureau National Interprofessionnel de l’armagnac (BNIA) et toute la filière participent au Salon international. Avec une belle ambition autour de la Blanche

« Fort de sa nouvelle dynamique de marché, la filière Armagnac et le BNIA ont voulu saisir l’occasion d’une présence sur ce nouveau grand Salon international des vins & Spiritueux », explique Olivier Goujon, le directeur de l’interprofession.

« A cet égard, nous avons concocté un programme cousu-mains en relation directe avec nos trois axes de communication : montrer les différents Styles d’armagnacs à tous les Styles de consommateurs, pour tous les Styles de moments de consommation», éclaire Olivier Goujon.

Ainsi la profession a retenu « un stand de 24 m2 pour expliquer, montrer et séduire. »

Dans le cadre de son partenariat avec l’Association des Barmans d’Occitanie et son Président Eric Grandidier, le BNIA a préparé un programme tout en démonstration et en challenge. Cinq jeunes apprentis barmans du CFA Toulouse-Blagnac, encadrés par un professeur, réaliseront chaque jour des performances de cocktails à l’armagnac.

Ils seront filmés en direct sur Facebook et notés tant par les Likes d’internautes que par les participants présents sur Vinexpo, via une page Facebook dédiée à l’évènement : @Armagnac

Le premier jour sera consacré aux cocktails à la Blanche Armagnac, le 2ème à l’Armagnac brun et, le 3ème sera la finale des deux jeunes ayant obtenu le plus grand nombre de Likes en ligne ou in situ.

Quant aux visiteurs, ils pourront choisir et voter pour les prestations de jeunes barmans et également déguster les cocktails réalisés.

Le gagnant sera « l’invité » d’honneur en Armagnac-Gascogne à participer à la Distillation 2020.

Autre nouveauté : le BNIA a signé un partenariat avec OGEU, « L’eau qui respire les Pyrénées », qui lance « Kaskad », un tonic premium bio élaboré avec l’eau de sources des Pyrénées. Christophe Labes, directeur de la communication OGEU sera présent pour remettre le Prix au gagnant.

D’autres partenariats avec des produits emblématiques du territoire Sud-Ouest : AOC Roquefort, IGP Canard à Foie gras du Sud-Ouest, AOC Noir de Bigorre permettront des dégustations tous les midis en mode « pinchos ».

Armagnac, seule marque AOC présente sur l’immense « Infinite Bar »

« Pour sa première édition, poursuit Olivier Goujon, BE SPIRITS propose une vision à 360° de l’univers des spiritueux au travers notamment d’un lieu précurseur : l’Infinite Bar. Lieu de rencontre entre bartenders et marques crafts. Cet espace dédié à la mixologie retranscrira fidèlement les codes de l’univers du bar et sera un facilitateur d’échanges entre les différents acteurs de cet écosystème. La Blanche Armagnac sera mise en scène par son mixologiste dédié Loïc Jouannin, du SapeBar – 25 HoursHôtel. »

L’univers CraftSpirit de l’Armagnac à l’honneur sur 2 MasterClass

Ce n’est pas tout. Souhaitant continuer son travail de pédagogie et de formation, le BNIA déploiera deux MasterClass. La première le Lundi 10/02 à 14h00 – Salle BeSpirit Hall 7.2

Le thème retenu: « Les armagnacs jeunes : la réponse à toutes vos envies de dégustation »

« Avec le retour à de vraies valeurs et des produits authentiques, quoi de mieux qu’un Armagnac jeune pour symboliser une eau-de-vie moderne inspirée par la tradition, lance le directeur du BNIA. Décliné en maints styles et proposant une offre plurielle, chaque armagnac garantit une expérience de dégustation à mille lieux de l’uniformité de certains spiritueux industriels. Véritable spiritueux artisanal doté d’une palette

inégalée d’arômes, poursuit-il, un armagnac jeune est polymorphe. Il se prête à l’élaboration de cocktails et à des alliances gastronomiques tout simplement pouvant s’apprécier seul. »

Pour Olivier Goujon, « les multiples facettes de ce spiritueux énigmatique vieilli sous-bois seront révélées lors de cette masterclass accompagnée d’une dégustation d’un éventail d’armagnacs jeunes, méticuleusement sélectionnés pour offrir un maximum de plaisir. Avec un objectif, ponctue-t-il : embarquer les amateurs pour un voyage expérientiel gustatif. »

Le Mardi 11 février, autre rencontre (à 10h00 – Salle BeSpirit Hall 7.2), sur le thème : « Armagnacs brut de fûts ou expression du degré naturel d’élevage. »

« Inaltéré et mis en bouteille directement à partir du fût, c’est l’armagnac dans sa forme la plus pure qui sera évoqué, annonce le directeur.

Depuis quelques années, le secteur des spiritueux a assisté au développement notable des spiritueux bruts de fût. Les consommateurs français et internationaux sont de plus en plus passionnés par ce profil polyvalent, qui joue un rôle important dans de nombreuses catégories. Cet engouement, analyse Olivier Goujon, a entraîné la remise au goût du jour de techniques ancestrales de vieillissement, de même qu’une nouvelle définition de styles plus contemporains. L’Armagnac, dit-il encore, première eau-de-vie française à élaborer et à mettre en bouteille des produits bruts de fût, ne fait pas exception. Le BNIA a sélectionné méticuleusement une gamme d’armagnacs bruts de fût qui révèlent au mieux cette belle alliance de puissance et de saveurs pour que les amateurs puissent les déguster lors de cette masterclass. Une dégustation incontournable pour les puristes. »

Le BNIA a choisi de confier à Fanny Darrieussecq (Bordeaux Wine Campus), Éducatrice certifiée WSET & Armagnac le soin d’animer ces deux MasterClass Armagnac.

« Pour l’organisation de cette présence à VinexpoParis, nous tenons à saluer le soutien de l’Europe, des régions Occitanie, Nouvelle Aquitaine

(Projets cofinancés par le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) et des Départements des Landes et du Gers.

Par sa présence, le BNIA entend aussi, avec son stand, être un point-relais pour l’ensemble des opérateurs de la filière Armagnac Gascogne présents à WineParis et VinexpoParis », se réjouit Olivier Goujon.

 

 

 

 

 

 

 

Share Button