Jean Mora - Château de Mons
Reportages

La fidélité du maître de chai de Mons

Bientôt 40 années que Jean Mora bichonne les vignes du château de Mons, à Caussens (32). Le maître du chai élève des millésimes et ne met en marché que « les meilleurs ».

En 1979, Jean Mora arrivait sur les vignes du château de Mons, propriété de la Chambre d’agriculture du Gers, sur la pointe des bottes. Avec en poche un contrat d’une durée déterminée à … 15 jours. Il n’en est jamais parti. En évoquant ce souvenir, le Gersois sourit. Lui, le jeune diplômé en agriculture, spécialisé dans l’élevage, allait très vite prouver l’étendue de ses qualités et nourrir une véritable passion pour la vigne et le vin.

En 1985, Jean Mora devenait chef de culture et dix ans plus tard l’incontournable maître de chai du château. « Aujourd’hui, s’amuse-t-il, j’ai même le titre très flatteur de responsable du pôle du domaine de Mons. » Qu’importe. Lui, son plaisir, il le trouve dans « ses « vignes et dans le chai de Mons. C’est là qu’il y réalise les vins du domaine, qu’il élève des armagnacs.  « Nous sommes des vignerons indépendants, précise Jean Mora. De la vigne à la vente nous maitrisons tout. »

Une vente réalisée à 90 % à la boutique du château. « Nous ne sommes pas là pour concurrencer les vignerons et viticulteurs de la région, explique le maître de chai de la Chambre d’agriculture. Aussi nous commercialisons exclusivement à la boutique. » Des vins et flocs de Gascogne et l’armagnac : quelques assemblages (4, 8, 12 et 20 ans) et des millésimes, en particulier les 1965, 69, 73, 77 et 79. « Mais pas question de proposer tous les millésimes, commente le maître de chai. Nous privilégions la qualité, hors, tous les millésimes ne sont pas de même niveau. Nous sélectionnons les meilleurs.» Ainsi, 1500 bouteilles d’armagnac sortent tous les ans de la boutique du château.

Sur les 35 hectares que compte le domaine, un hectare est consacré à la conservation de quelque 129 variétés de cépages du Sud-Ouest. Un travail de multiplication est également effectué par l’équipe de Jean Mora. « Nous récoltons des bois sur 11 hectares du domaine pour des pépiniéristes qui vont ensuite les greffer. 1,2 millions de greffons par an, soit 800 000 pieds de vignes, sont issus de Mons. Ils sont destinés, prioritairement, aux pépiniéristes gersois. » Partenaire de l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFVV) le vignoble de Mons mène aussi des expérimentations de type irrigation, étude sur la résistance des cépages, micro-vinification.

Un travail particulièrement enthousiasmant pour Jean Mora, fidèle au domaine qui l’accueillait pour quelques jours… voilà bientôt 40 ans.

 

Jean Mora Mons 2
Jean Mora
Share Button