Reportages

Christine, importatrice américaine et mousquetaire !

 

La première page de l’histoire de Christine Couney avec l’armagnac a été écrite voilà plus de vingt-cinq ans, lorsque cette Charentaise poussait la porte de plusieurs Maisons gersoises, celles de Dartigalongue à Nogaro et Delord à Lannepax.

« J’étais gamin, plaisante Jérôme Delord, mais je me souviens très bien de cette première rencontre entre Christine et mon père. Christine se proposait de vendre des spiritueux français aux Etats-Unis. »

Ce qu’elle fit. Mariée à un Américain, la Charentaise a fini par s’installer outre-Atlantique où, d’agent de quelques Maisons familiales, elle est devenue au fil des années, importatrice.

Aujourd’hui, elle distribue, dans plus de 30 états américains, les eaux-de-vie de Dartigalongue, Artez et Delord. « Il y a 10 ans, lors de mon premier voyage à New York, en buvant une bière à Times Square avec Christine, je rêvais de vendre un millier de bouteilles d’armagnacs par mois aux Etats-Unis. En 2016 nous en avons vendues 46 000 ! » Pari gagnant pour Delord.

L’importatrice, spécialisée dans les spiritueux artisanaux et français,  distribuent également des rhums, whiskies, cognacs, calvados. Tous ont la particularité d’être élaborés en France. Et depuis peu, Christine Couney a ajouté à sa gamme des vins côtes de Gascogne.

La semaine dernière, à l’occasion de sa venue dans le Gers, Jérôme Delord et Benoît Hillon (à la tête de la Maison Dartigalongue, ont réservé une jolie surprise à leur importatrice. A la table des Cordeliers, à Condom, ils conviaient trois représentants de la Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac qui ont intronisé Christine et son mari. « Elle le mérite bien », s’amuse Jérôme Delord.

L’importatrice franco-américaine peut désormais ajouter une ligne à sa carte de visite : elle fait partie de la prestigieuse Compagnie des Mousquetaires d’Armagnac. Voilà qui pourrait ne pas déplaire à ses clients du pays de l’Oncle Sam.

 

Armagnac

 

Christine Couney

 

dégustation

 

 

Share Button