Benoit Hillon / Dartigalongue
Reportages

Benoit Hillion président du négoce

Le directeur de la Maison Dartigalongue succède à Denis Lesgourgues à la tête du Syndicat de l’Armagnac et des vins de Gascogne

 

Après trois années de mandat, Denis Lesgourgues, directeur du Château de Laubade, vient de passer le relais de président du Syndicat de l’Armagnac et des Vins de Gascogne à Benoît Hillion, directeur de la maison Dartigalongue.

L’occasion pour le président sortant de faire un point sur ce syndicat qui ne compte pas moins de 33 adhérents, tous issus de maisons d’armagnac, de négociants et de courtiers.  « Notre syndicat, rappelle Denis Lesgourgues,  défend les dossiers en lien avec notre interprofession, le BNIA, où il siège en même temps que la famille des producteurs. Durant ces trois dernières années, nous avons œuvré pour plus de cohérence dans la valorisation de l’armagnac sur les marchés domestique et internationaux. »

Le président sortant se félicite d’avoir  « contribué, notamment, à faire passer le XO de 6 ans d’âge à 10 ans d’âge » et d’avoir initié  « des voyages d’étude, propices à l’innovation et à la recherche d’une plus grande qualité. » Des voyages organisés dans la région du Speyside en Ecosse (patrie du Scotch whisky) et dans la « Spirit Valley » (région de Cognac connue pour la création de spiritueux innovants – vodka française, gin, rhum, liqueurs…)

Le nouveau président annonce vouloir s’inscrire «dans la continuité de Denis Lesgourgues ». Et Benoît Hillion de préciser : « je souhaite continuer à organiser ces voyages d’étude qui sont fédérateurs, et formateurs. En connaissant davantage l’univers d’autres spiritueux, nous sommes mieux à même de vanter les mérites de l’armagnac, et de définir, par comparaison, sa singularité. »

Benoît Hillion insiste également sur la nécessité de « mieux  (se) connaître entre nous. Ainsi nous serons plus soudés pour prôner la même parole et avoir une stratégie collective plutôt qu’individuelle ».

En forme de clin d’œil le nouveau président donne un indice sur le prochain voyage d’étude : « en terre de spiritueux… au sud des Pyrénées… »

Enfin, Benoît Hillion n’oublie pas « les tendances du marché qui montrent le succès du craft, un certain retour aux produits « vintage », et une approche cocktail de plus en plus présente ». De quoi lire dans ces quelques mots des tendances futures…

« Avec mon mandat de président du syndicat et de membre du conseil d’administration du BNIA, conclue-t-il,  je ferai de mon mieux pour que l’armagnac continue à faire sa place dans ce marché des spiritueux en pleine dynamique, avec toujours en tête la création de valeur qui permet de tirer la filière vers le haut. Plusieurs pistes d’études sont envisagées dans ce sens, j’en débattrai avec mon bureau courant juillet pour aller de l’avant. »

Rendez-vous est pris !

 

Le nouveau  bureau du syndicat de négoce formé par Benoît Hillion est constitué de Jérôme Delord (Vice-Président), de Vincent Cornu, L’Encantada, (Trésorier) et de Stéphane Volpato (Secrétaire).

 

Les membres du Syndicat de l’Armagnac et des Vins de Gascogne
Les membres du Syndicat de l’Armagnac et des Vins de Gascogne

 

 

Share Button