Domaine de Magnaut
Reportages

La belle histoire du domaine de Magnaut

Deux médailles d’or pour leurs armagnacs, une en or et une en argent pour leurs flocs, le travail de Jean-Marie et Cécile Terraube récompensé à Paris.
En reprenant la propriété familiale de Fourcès en 2000, Jean-Marie Terraube et son épouse Cécile ne pensaient pas aux éventuelles médailles qu’un jour ils décrocheraient dans les concours. Leurs efforts, ils les ont d’abord consacrés à l’achat de vignes supplémentaires tout en privilégiant la production de vin. Cécile n’était pas en  reste pour la partie commerciale et développait notamment la vente à la propriété.
Armagnacais au plus profond de lui, en 2003, Jean-Marie se décidait à distiller de nouveau. « Parce que l’armagnac est notre histoire, c’est notre sang, » aime-t-il à dire. Désormais, Jean-Marie Terraube distille tous les ans pour constituer une belle gamme de millésimes. Le floc ? Il est tout aussi présent dans la production du domaine et vient de décrocher une médaille d’or (pour le blanc) une médaille d’argent (pour le rosé).
Mais c’est assurément avec leurs armagnacs que le couple a réussi un «  carton » lors de concours général agricole de Paris, avec deux médailles d’or pour leurs millésimes 2003 et 2006.
L’armagnac coule vraiment dans les vaines de Jean-Marie Terraube.
Share Button