Benoît Hillion et les deux premiers produits de sa nouvelle gamme
Reportages

Darti s’attaque aux bars à cocktails

La maison Dartigalongue propose une nouvelle gamme d’eaux-de-vie jeunes et fruitées, pour séduire les bartenders

 

Benoît Hillion, le directeur de Dartigalongue, n’est pas du genre à tourner longtemps autour de la barrique : « nous nous étions attaqués au bars à cocktails mais nous nous étions un peu cassé les dents avec des produits pas suffisamment adaptés. Notre packaging ne correspondait pas à l’attente, idem pour nos bouteilles et nos prix. »

Alors l’Armagnacais de Nogaro a décidé de frapper plus fort, de mieux cibler. Avec des eaux-de-vie jeunes, fruitées, un packaging qui décoiffe et un compromis qualité/prix. Ainsi sont nés Un-oaked et Dry-cellar.

 

Un-oaked est un bas-armagnac qui n’a pas flirté avec le bois. Il s’agit d’une

Blanche Armagnac, non vieillie, issue des cépages baco pour la structure, ugni blanc pour le fruité et folle blanche pour les notes florales. À la sortie de l’alambic, l’eau-de-vie titre 58°. Elle est alors logée en cuve inox pour une maturation de 3 mois minimum, au cours desquels le degré est réduit lentement jusqu’à 43,2° par ajout d’eau déminéralisée. Son nom, Un-oaked, c’est-à-dire « non-vieilli », signifie bien qu’elle n’a pas été en contact avec le fût de chêne. « Cela permet de porter un message clair et efficace dans le milieu du bar très internationalisé », commente Benoît Hillion.

Quant à Dry-cellar, il est un bas-armagnac vieilli en fûts de chêne gascon dans des conditions bien particulières. Dartigalongue fait en effet partie des rares Maisons  à posséder des chais dits « secs ». Situés en hauteur sous les toits, ils sont soumis à de fortes variations de températures entre été (40°C) et hiver (3°C). « Cela permet d’obtenir des eaux-de-vie pures et tendues, au caractère bien affirmé à l’instar de Dry-cellar.  Ce nouvel embouteillage est le fruit de l’assemblage de jeunes armagnacs élevés exclusivement dans ces chais « secs ». Le vieillissement est réalisé dans des fûts de chêne dits « roux », c’est-à-dire ayant déjà accueilli d’autres eaux-de-vie », précise le directeur de Dartigalongue ».

Les plus jeunes armagnacs rentrant dans la composition de l’assemblage ont plus de 2 ans de vieillissement et ont donc connu plusieurs cycles été/hivers aux amplitudes thermiques remarquables.

Côté packaging, les étiquettes de Un-oaked et Dry-cellar mettent l’alambic armagnacais à l’honneur, et un maximum d’informations sont données au consommateur, sur le terroir, les cépages, la méthode de distillation ou encore la maturation et le vieillissement.

Sur son site, Dartigalongue propose également plusieurs recettes de cocktails, le signe incontestable de la cible de ces deux nouvelles eaux-de-vie. Et du nouveau défi que se lance la Maison, née il y a 180 ans, en direction des bars à cocktails des quatre coins du monde.

 

Ces deux nouveaux assemblages seront commercialisés à partir du mois d’octobre 2019 chez les cavistes indépendants et dans le réseau CHR.

 

Benoît Hillion et les deux premiers produits de sa nouvelle gamme
Benoît Hillion et les deux premiers produits de sa nouvelle gamme

 

Benoît Hillion et les deux premiers produits de sa nouvelle gamme

Share Button